L'histoire de Fatema Hal

fatema-soukFatéma Hal a fait des études de littérature arabe et d’éthnologie. Elle a créé son restaurant de gastronomie marocaine, le MANSOURIA, à Paris en 1984.

Depuis toujours au Maroc, les secrets de l’art culinaire se transmettent oralement de mère en fille. Pendant vingt ans Fatéma s’est consacrée à recueillir ces recettes traditionnelles auprès de celles qui en étaient les gardiennes. Mais pour Fatéma la cuisine ne se limite pas aux recettes, la cuisine symbolise les rencontres, la fusion des cultures. Avec une infatigable curiosité elle s’est intéressée aux multiples influences qui ont constitué l’art culinaire de son pays. Tout au long de son histoire le Maroc a été un carrefour de civilisations : berbère, africaine, arabo-andalouse, juive, européenne, chinoise... sur les routes des épices se croisent les hommes du monde entier. « Avec les épices la cuisine devient alchimie. Entrer dans le monde des épices c’est partir pour une extraordinaire aventure (...), il faut savoir doser les alliances, un parfum doit respecter l’équilibre des saveurs, savoir se fondre sans se confondre. » écrit-elle dans son premier livre “Les Saveurs et les Gestes“. « Ce qui m’intéresse dans la cuisine c’est de faire rêver les gens et de retrouver le sens du voyage. »

L’art culinaire est aussi un art de la rencontre, de la communication. En quelque sorte Fatéma Hal est une ambassadrice de la culture marocaine.